Main Page Sitemap

Concours iae nantes





111-112 analyse de manière convaincante le relief du temple de Baalbek en le rapprochant des reliefs sculptés sur les linteaux de porte du sanctuaire de Baetocécé (Krencker Zschietzschmann 1938,. .
233-246 ( AntSyr 6,. .Syrie 1858 (pour le salut de Septime Sévère).295, sur les formules dédicatoires associant le dieu à lempereur et à la cité.Cest également au.409 ( ) Ce témoignage reste isolé et Seyrig 1971b,. .2-3 : (Milik) est préférable à (Ronzevalle, Clermont-Ganneau daprès la forme latine Iovis Sime, attestée à Deir el-Qalaa même ( supra ).Seyrig 1932 ( AntSyr 1,. .171-174 (inscription découverte à Leftaya au sud-ouest dÉmèse, avec la mention ).Seul un plomb dAin el-Jouj figurant le Mercure héliopolitain porte le nom du dieu (en grec) : Hajjar 1977, n 117.4 : Hajjar trancrit par erreur.9-10 ; Doumet-Serhal.270-271, n 228, et Petolescu 1989 ( AE 1989, 738 promo nettoyeur haute pression bricomarche ; Petolescu 2000,. .Le cas de Flavia Néapolis semble différent.Pour Schlumberger 1951,. .
204-205 ( AntSyr 6,. .
Dédicaces aux dieux de Baalbek émanant des citoyens de Béryte et dHéliopolis et de leurs affranchis : igls 6, 2723, 2730, 2738 ; Salamé-Sarkis 1987,. .

94 les monnaies dOrthosie et dArca, frappées à Tripolis, représentent peut-être «une sorte de sanctuaire fédéral, commun à toutes deux».
Voir également Hajjar 1990b, 2507, n 371 (dédicace de Carnuntum à Jupiter héliopolitain auguste).


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap